Actualités

04/12/2013

Assurer la qualité de l’apprentissage avec la « Formation pour tuteurs en entreprise »

Ce mardi 3 décembre 2013, la LSC, l’organisme de formation de la Chambre de Commerce, a organisé la remise officielle des certificats de participation aux lauréats de la « Formation pour tuteurs en entreprise ». A cette occasion, 712 tuteurs se sont vus remettre leur certificat en présence de Monsieur Michel Lanners, Premier Conseiller de Gouvernement au Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Depuis le lancement de cette initiative en mai 2010, la formation a totalisé 2300 inscriptions.

Toute personne chargée d’encadrer et d’accompagner les apprentis en entreprise, c-à-d le tuteur, est tenu de suivre la « Formation pour tuteurs en entreprise ». L’objectif de cette dernière est de permettre aux tuteurs de mieux réussir les missions qui leurs sont confiées, en les outillant des concepts pédagogiques de base visant la simplification de l’encadrement de l’apprenti, la transmission de compétences dans une logique modulaire ainsi que l’évaluation des compétences acquises. Selon la réglementation du droit de former, la participation à cette formation est obligatoire pour toute entreprise qui s’investit dans la formation d’un ou de plusieurs apprentis. 

Lors de son allocution de bienvenue, Fernand Ernster, Président du Conseil de Gérance de la LSC et Vice-président de la Chambre de Commerce, a tout d’abord félicité les lauréats pour leur investissement dans l’éducation de jeunes apprentis. Il a relevé que le tuteur, en tant que responsable de la formation pratique et du suivi pédagogique de l’apprenti en entreprise, occupe un rôle central dans la relation avec le lycée technique et la LSC. 

Cette formation s’inscrit dans l’approche d’assurance-qualité de l’apprentissage et contribuera ainsi non seulement à améliorer l’image de marque de la formation professionnelle, mais aussi à garantir l’acceptation de ses diplômes et certificats au-delà de nos frontières, pour faire de l’apprentissage à moyen terme un premier choix positif. 

Monsieur Ernster a mis en avant le fait que pour les sessions 2012-2013 la LSC a innové en proposant, pour la première fois, des sessions de formation pour le secteur Horeca avec des horaires aménagés l’après-midi, des sessions pour le secteur « santé » et une session pour les tuteurs d’apprentis sous convention étatique ou communale.

Monsieur Ernster a conclu son allocution en rappelant que la Chambre de Commerce, par le biais de la LSC interposée, gère presque deux tiers de tous les contrats d’apprentissage actifs au Luxembourg, et a précisé qu’à la rentrée 2013, quelque 900 nouveaux contrats ont été enregistrés dans les secteurs de l’industrie, de l’Horeca, du commerce et des services.

Monsieur Michel Lanners, Premier Conseiller de Gouvernement au Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, a expliqué que la réforme de la formation professionnelle exige que chaque tuteur sache faire une évaluation de l’apprenti basée sur les compétences à acquérir. Selon Monsieur Michel Lanners, l’enseignement de cette nouvelle méthode d’évaluation à l’aide d’indicateurs et de standards fixés est une aide précieuse pour tous les tuteurs en entreprise. Monsieur Michel Lanners a également relevé l’engagement de la LSC dans la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle.

20/09/2013

La LSC élue meilleur organisme de formation 2013 pour la troisième année consécutive

Le 20 novembre 2013, la LSC, l’organisme de formation de la Chambre de Commerce, s’est vue attribuer pour la troisième année consécutive le prix «Best Learning & Development Solutions» lors du Gala HR One, qui s’est tenu au Casino 2000 à Mondorf-les-Bains.

Le jury, composé de responsables des ressources humaines d’entreprises luxembourgeoises, a eu la mission d’élire, parmi une dizaine de candidats, l’organisme de formation qui a excellé en 2013. Cette année leur choix s’est à nouveau porté sur la LSC, dont l’offre se fonde sur trois piliers : la « Formation professionnelle initiale (FPI) », la « Formation professionnelle continue (FPC) » et la « Formation universitaire (FUN) ». 

Jean Junck, membre du Comité exécutif de la LSC, a reçu le prix au nom de la LSC et a tout d’abord remercié ses collaborateurs pour les efforts déployés, ainsi que le jury HR One. Le fait que la LSC ait remporté ce prix pour la troisième année consécutive confirme les importants efforts entrepris afin de promouvoir et soutenir le “lifelong learning” au Luxembourg. Ce vote est d’autant plus valorisant que le jury était composé d’experts professionnels ayant une parfaite connaissance du marché luxembourgeois de la formation.

Jean Junck a par ailleurs souligné que l’année 2013 a été marquée par le lancement de nouvelles initiatives parmi lesquelles la première édition des « LSC Spring Awards» ou encore le premier « Salon de la Formation Continue Universitaire ». Enfin, l’offre de formation a été étoffée afin de correspondre encore mieux aux besoins des entreprises.

Rappelons que le champ d’activité de la LSC dépasse le seul cadre d’offreur de formations. La LSC joue en effet un rôle politique de par la rédaction d’avis et de prises de position relatifs à l’éducation et la formation, ainsi que le rapprochement entre le monde scolaire et le monde économique.

Plus d’informations sur les activités de la LSC sont disponibles sur: www.lsc.lu.

05/04/2013

1ère édition des LSC Spring Awards : Les formations initiales et continues à l'honneur

Ce jeudi 21 mars 2013 s’est tenue la première édition des LSC Spring Awards dans le Centre de Conférences de la Chambre de Commerce. A cette occasion, la LSC l’organisme de formation de la Chambre de Commerce, a récompensé les personnes et entreprises qui ont démontré un engagement exemplaire à l’égard de la formation professionnelle en matière de formation initiale, continue et universitaire. Devant une salle comble, 10 prix ont été attribués dans 4 catégories. 

Promouvoir la formation à travers des réelles « success stories », encourager entreprises et particuliers à s’engager davantage dans la formation et à en récompenser les mérites et les accomplissements, telle était l‘intention des premiers LSC Spring Awards. Lors de son discours de bienvenue, Pierre Gramegna, Directeur Général de la Chambre de Commerce, est revenu sur l’importance de la formation pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers. En effet, celle-ci est un ingrédient clé de l’employabilité, de la sécurisation et de l’évolution des parcours professionnels et par conséquent du développement durable de l’économie. 

Le Président du jury des LSC Spring Awards, Fernand Ernster, Président du Conseil de gérance de la LSC, s’est montré satisfait de la qualité des dossiers et des différentes « success stories » des apprentis et apprenants. Selon Fernand Ernster, leurs parcours témoignent de la réelle valeur ajoutée d'une bonne formation initiale, tout comme des atouts de la formation continue, car même dans le cadre d‘une activité professionnelle, le fait de continuer à se former permet d'avancer sur les plans personnel et professionnel.
Au nom du jury qui était constitué de responsables RH d’entreprises et des représentants de la LSC (Chantal Feilen, Marie-Thérèse Ourth, Sylvia Ridlesprige et Iris Hoffelt) Fernand Ernster a félicité tous les nominés et participants pour leur engagement et leurs excellents résultats.

Avant la remise des prix, Michel Lanners, Premier Conseiller de Gouvernement du Ministère de l’Education nationale, et représentant de Madame la Ministre Mady Delvaux-Stehres aux LSC Spring Awards,  a remercié tous les participants et les organisateurs de cet événement. Il a salué cette initiative unique, qui met en valeur les différents types de formation : initiale, continue et universitaire. Michel Lanners a expliqué que le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle travaille actuellement sur la mise en oeuvre des mesures retenues dans la stratégie pour le «  Lifelong Learning » au Luxembourg. La définition de cette dernière constitue un élément essentiel du programme gouvernemental luxembourgeois, et a pour objectif de définir un cadre donnant plus de visibilité et une plus grande efficacité à la formation professionnelle continue tout en associant les différents acteurs, chambres professionnelles et patronales ainsi que ministères concernés à une politique commune.

4 catégories - 10 prix différents

Les 4 catégories dans lesquelles les 10 prix ont été distribués, étaient : « Formation Professionnelle Initiale /apprentissage » (FPI), la « Formation Professionnelle Continue » (FPC), la « Formation Universitaire » (FUN), ainsi que les « Formateurs et Professeurs ».

Au niveau de la « Formation Professionnelle Initiale» - domaine de formation reprenant l’apprentissage dual menant au Dîplome d’Aptitude Professionnelle (DAP), Certificat de Capacité Professionnelle (CCP) et Diplôme de Technicien (DT) -, la LSC agit pour la promotion de la formation initiale et des professions représentées par la Chambre de Commerce. Dans cette catégorie 4 prix ont été attribués. Le et la meilleur(e) apprenti(e), du cycle d’apprentissage 2009-2012, ont été récompensés, mais également les entreprises-formatrices (« moins de 50 salariés » et « plus de 50 salariés ») qui s’engagent de manière exemplaire dans la formation des jeunes. 

Les 2 prix dans la catégorie « Formation Professionnelle Continue» ont mis à l’honneur le meilleur apprenant et la meilleure apprenante des formations continues de la LSC du second semestre 2011 et du premier semestre 2012. Les lauréats ont convaincu les membres du jury à travers un parcours de formation exemplaire qu’ils ont pu mettre à profit dans le cadre de leur évolution professionnelle. Rappelons que l’offre FPC de la LSC est très diversifiée et reprend tous les domaines en relation avec la création, la gestion et le développement d’entreprises, tout comme des formations soutenant le développement personnel. 

La catégorie « Formation Universitaire » a récompensé le meilleur étudiant de la session 2011-2012 du « Master Entrepreneurship and Innovation » que la Chambre de Commerce organise en partenariat avec l’Université du Luxembourg dans le cadre de la « Luxembourg Business Academy ».

Enfin, la catégorie « Formateurs et Professeurs » a mis en valeur les formateurs qui ont démontré un engagement exceptionnel et des compétences techniques, pédagogiques et didactiques exemplaires. Les formateurs jouent un rôle essentiel dans le succès d’une formation. Parmi les 250 formateurs actifs pour la LSC, un formateur a été récompensé pour chaque pilier de formation, à savoir : FPI, FPC et FUN. 

Tous les prix ont notamment été dotés de chèques-formations. Le meilleur étudiant du « Master in Entrepreneurship and Innovation » a gagné une bourse pour le « Global Village ». Ce dernier est organisé au renommé « Lee Iacocca Institute » à la « Lehigh University » en Pennsylvanie, Etats-Unis. Pendant 5 semaines le gagnant suivra une formation aux techniques de management et leadership.

Prochain rendez-vous: 20 mars 2014

Lors de son discours de clôture, Gérard Eischen, Directeur de la LSC, a félicité et remercié tous les participants. Il a mis en avant le fait que la LSC continue à innover pour promouvoir davantage la formation. Gérard Eischen a donné rendez-vous à tous les participants pour la prochaine édition des LSC Spring Awards qui se déroulera le 20 mars 2014.
La soirée a été animée par Fred Neuen.


Présentation des lauréats des premiers LSC Spring Awards

1) Formation Professionnelle Initiale

Prix de la Meilleure Apprentie

Arnesa Muhovic 
• Apprentissage initial, employée administrative et commerciale 
• Patron formateur : Delphi Automotive Systems Luxembourg SA
• Au-delà des très bonnes notes, elle a fait preuve d’exemplarité durant son apprentissage, notamment à travers son sens de l’initiative et des responsabilités, ses facultés communicatives et la qualité de son travail
• Embauchée en CDI suite à l’apprentissage 

Prix du Meilleur Apprenti


Prix de la Meilleure Entreprise formatrice ( < 50 salariés)

Moes Frères Secs
• PME démontrant un engagement exemplaire envers l’apprentissage 
• Forme les apprentis dans l’optique de les recruter
• Monsieur Moes a démontré durant de nombreuses années une grande implication dans le cadre du développement de l’apprentissage au Luxembourg 
 

Prix de la Meilleure Entreprise formatrice ( > 50 salariés)

Cactus SA
• Entreprise formatrice de longue date
• Politique d’apprentissage en vue d’embaucher les jeunes formés
• Entreprise très engagée envers la formation professionnelle initiale, en l’occurrence à travers leur fête des apprentis, de leur implication dans les cours en connaissance de base des produits s’adressant aux apprentis « conseiller en vente » ainsi que dans de nombreuses commissions d’évaluation et équipes curriculaires

 
2) Formation Professionnelle Continue

Prix de la Meilleure Apprenante

Nathalie Peiffer 
• Formation en gestion des ressources humaines (formation d’initiation et de perfectionnement)
• A démontré un comportement exemplaire durant les formations. 
• Elle a mené sa carrière depuis son inscription à la LSC au rythme des cours et a su instaurer divers changements au sein de son entreprise grâce aux formations LSC qu’elle a suivies.
 

Prix du Meilleur Apprenant

Stéphane Borres 
• Formation Entrepreneurship – Accès à la profession de commerçant
• Son parcours professionnel relève d’une véritable « Success Story » : a su faire évoluer sa carrière par la définition d’objectifs professionnels et la mise en œuvre d’un plan de carrière à travers la formation professionnel continue 
• A démontré une grande implication dans la formation Entrepreneurship a et su mettre son expérience professionnelle au service du groupe de participants 
 
3) Formation Universitaire

Prix du Meilleur Etudiant du « Master in Entrepreneurship and Innovation »

Luis Salerno
• Major de promotion du «  Master in Entrepreneurship & Innovation » 
• Parcours très international 


4)  Formateurs et Professeurs

Prix du Formateur – FPI

Natalie Wolf 
• Formatrice non-professionnelle 
• Excellentes capacités pédagogiques 
• Formatrice engagée, motivée et loyale, sens du bon travail, de l’initiative et de la qualité
• A rédigé le cours sur les textiles en connaissance de base des produits s’adressant aux apprentis « conseiller en vente » et a effectué divers travaux complémentaires 


Prix du Formateur – FPC

Inspection du Travail et des Mines (ITM) – Paul Weber, Directeur 
• Prix dédié à l’équipe de l’ITM et plus particulièrement à Monsieur Paul Weber, le directeur 
• L’équipe de l’ITM dispense des cours pour le compte de la LSC depuis de nombreuses années 
• Monsieur Weber est un formateur très engagé, charismatique et apprécié par les participants. Il a aidé à développer le programme "LSC Security". 
• Sa participation à la formation « Train the Trainer » démontre son investissement dans le développement de ses compétences pédagogiques


Prix du Professeur – LBA

Denise Fletcher
• Parfaite maîtrise en matière d’enseignement académique (dans le cas présent l’enseignement entreprenarial)
• Dispose d’excellentes qualités de “project manager”
• Forte interaction avec les étudiants, respectivement la Chambre de Commerce
• Volonté déclarée de développer l’offre de formation au niveau de la Luxembourg Business Academy (LBA)

Légende photo : Photo de famille des lauréats des LSC Spring Awards 2013 (de gauche à droite) Gérard Moes Prix de la Meilleure Entreprise formatrice ( < 50 salariés), M. Huberty représentant Paul Weber Prix du Formateur FPC, Nathalie Wolf Prix du Formateur FPI, Denise Fletcher Prix du Professeur LBA, Arnesa Muhovic Prix de la Meilleure Apprentie, Stéphane Borres Prix du Meilleur Apprenant, Max Leesch Prix de la Meilleure Entreprise formatrice ( > 50 salariés), Christian Cecchini Prix du Meilleur Apprenti et Luis Salerno Prix du Meilleur Etudiant du « Master in Entrepreneurship and Innovation ».


Pour de plus amples informations, veuillez contacter: 
Edouard Lehr 
Chargé de Communication 
Tel: 42 3939 386 
E-mail : edouard.lehr(at)lsc.lu 
Web: www.lsc.lu

 

09/08/2012

Interview

Manette Kremer, Service Formation - Cactus

LSC : Vous avez participé à la formation pour tuteurs, composée d’un volet pédagogique et d’un volet se consacrant à l’évaluation des compétences et à la réforme de la formation professionnelle en général. Quelle est, selon vous, l’importance de cette formation dans l’objectif de garantir un suivi efficace d’un(e) apprenti(e)?

Manette Kremer : La formation pour tuteurs a permis à l’ensemble de nos tuteurs internes de réfléchir sur les méthodes appliquées jadis et elle a contribué au changement de leurs attitudes. Depuis des années, nous nous engageons à accompagner et surtout à former nos futurs collaborateurs par le biais de la formation professionnelle. Le fait de se remettre en question et de voir cet accompagnement plutôt comme partenariat entre l’apprenti(e) et le tuteur est le résultat de la participation à la formation pour tuteurs.

Il est évident que le nouveau système d’évaluation des apprenti(e)s ne peut être appliqué par les tuteurs en entreprises sans avoir suivi la formation susmentionnée. Les explications ainsi que les exemples traités durant ce cours sont primordiaux pour garantir la bonne utilisation de l’outil d’évaluation.

LSC : Quelle est votre appréciation personnelle de la formation pour tuteurs ? Il y a-t-il, aujourd’hui, des situations concrètes dans lesquelles  vous utilisez des méthodes que vous avez rencontrées et approfondies lors de la formation ?

Manette Kremer : Globalement notre appréciation est très positive. Les méthodes et pratiques rencontrées lors de cette formation ne sont pas uniquement applicables à l’accompagnement d’un(e) apprenti(e) mais s’appliquent évidemment aussi lors de la gestion journalière au sein des équipes.

Nous sommes d’avis que le rôle du tuteur ne se limite pas seulement à l’application du programme de formation, mais consiste de plus en plus à assumer également le volet social. Pour garantir une collaboration efficace, nous travaillons sur base d’évaluations régulières de l’apprenti(e), afin de contrôler l’évolution en général et d’assurer un dialogue constructif entre les deux parties.

C’est aussi grâce à la formation pour tuteurs que nos collaborateurs suivent aujourd’hui, une approche plus nuancée dans la gestion de situations critiques. Le rôle du tuteur en entreprise ne doit pas se limiter à un rôle strictement hiérarchique par rapport à l’apprenti(e) mais plutôt être celui d’un guide durant son parcours de formation.

LSC : Sur un arrière-fond de la réforme de la formation professionnelle, quel bilan pouvez-vous tirer à ce jour et quel avenir projetez-vous pour l’apprentissage au Luxembourg ?

Manette Kremer : D’une manière générale, nous sommes optimistes pour l’avenir de l’apprentissage. Notre politique d’entreprise a toujours été basée sur le principe de la valorisation des compétences. L’apprentissage est un atout pour les jeunes et également pour les entreprises. Ainsi nous comptons aujourd’hui plusieurs apprenti(e)s ayant pu entamer de belles carrières au sein de notre société, suite à la réussite de leur apprentissage.

Jusqu’à présent nous avons fait de bonnes expériences avec l’apprentissage des jeunes et des adultes. Si l’ensemble des intervenants de la formation professionnelle continue à promouvoir l’apprentissage, nous sommes persuadés de pouvoir continuer dans cette voie.

La formation pour tuteurs a aussi permis d’échanger ces points de vue avec d’autres patrons-formateurs et a clairement démontré que les décisions prises dans le cadre de la réforme, pourraient porter leurs fruits dans les années à venir. Il est évident que la réforme et la multitude de changements peuvent encore faire hésiter quelques entreprises à se lancer dans l’apprentissage, mais nous ne pouvons que faire un appel aux patrons d’entreprise à déclarer leurs postes d’apprentissage et de stages de formation afin de soutenir la voie de l’apprentissage au Luxembourg.

Andy Leonard (LSC)

30/11/2011

Communiqué de presse

Assurer la qualité de l’apprentissage avec la « Formation pour tuteurs en entreprise » 

Remise de certificats de participation à la Chambre de Commerce

Ce mercredi 30 novembre 2011, la Luxembourg School for Commerce (LSC) a organisé la remise officielle des certificats de participation aux lauréats de la formation pour tuteurs en entreprise. A cette occasion, 160 tuteurs ont été honorés en présence de Madame Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle.

Depuis mai 2010 la LSC, l’organisme de formation de la Chambre de Commerce, propose la formation pour tuteurs en entreprise, qui s’adresse à toute personne chargée d’encadrer et d’accompagner les apprentis en entreprise. Selon la nouvelle réglementation du droit de former, la participation à cette formation est obligatoire pour toute entreprise qui s’investit dans la formation d’un ou de plusieurs apprentis. Lors de son allocution de bienvenue, Fernand Ernster, Président du Conseil de gérance de la LSC, a félicité les lauréats pour leur investissement et leur engagement dans l’éducation de jeunes apprentis. Il a précisé que l’objectif de la formation est d’outiller les tuteurs avec des concepts pédagogiques de base, qui leur facilitent l’encadrement de l’apprenti et son évaluation pour ainsi leur permettre de mieux réussir leurs missions. 

M. Ernster a aussi relevé que les défis qui se posent au niveau national en matière de l’apprentissage sont nombreux. C’est pourquoi la LSC, en vue d’une assurance-qualité de la formation des apprentis, a lancé deux formations faisant partie du programme d’apprentissage du diplôme d’aptitude professionnelle (DAP) «Conseiller en vente», à savoir les formations «Culture du service» et «Connaissances de base des produits», lancées à la rentrée scolaire 2010, respectivement celle de 2011. 

Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, a expliqué que la réforme de l’apprentissage exige que chaque tuteur sache faire une évaluation de l’apprenti basée sur les compétences à acquérir. Selon Madame la Ministre, l’enseignement de cette nouvelle méthode d’évaluation à l’aide d’indicateurs et de standards fixés, est une aide précieuse pour tous les tuteurs en entreprise. De plus, Madame la Ministre a relevé l’engagement de la LSC dans la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle. Rappelons que le programme complet de la formation, ainsi que les prochaines sessions, peuvent être consultés sur le site web www.lsc.lu.